• Hello Sleepwalkers: Goya no Machiawase

    Chanson de l'opening de Noragami~

    Compositeur:Shuntaro

    Paroles:
    Dangan kometa shouchuu wo boku wa katate ni motteiru
    Furueta kimi no iru basho e ashi wo hayame mukatteiru

    CHIKUTAKU hari wa CHIKUTAKU to
    Aseru kokoro wo sekashita dake
    CHIKUTAKU hari wa CHIKUTAKU to
    Todomaru kehai mo naku susundeiku

    Dare no ondo mo nai heya de
    Hiekitta te wo nobashiteru
    Fusaida boku no iru basho wa
    Dare ni mo wakaranai

    CHIKUTAKU hari wa CHIKUTAKU to
    Owari to hajimari no sakaime
    CHIKUTAKU hari wa CHIKUTAKU to
    Subete kasanatta

    Heikou shite boku wa matteita
    Waraeru hodo no kanashimi wo
    Heikou shite boku wa matteita
    Namidasuru hodo no koufuku mo

    Dare no ondo mo nai heya de
    Hiekitta te wo nobashiteru
    Fusaida boku no iru basho wa
    Dare ni mo wakaranai

    CHIKUTAKU CHIKUTAKU to
    Damashi damashi no hibi wo
    CHIKUTAKU CHIKUTAKU to
    Susumanai boku wo
    CHIKUTAKU hari wa CHIKUTAKU to
    Semetateru you ni
    CHIKUTAKU hari wa CHIKUTAKU to
    Subete kasanatta

    Heikou shite boku wa matteita
    Usugurai heya hitorikiri
    Heikou shite boku wa matteita
    DOA wo keyaburu sono oto wo
    Heikou shite boku wa matteita
    Usugurai heya hitorikiri
    Heikou shite boku wa matteita
    Mou osoreru koto wa nai yo

    Dangan kometa shouchuu wo motte
    Kataku tozasareta DOA wo keyabutta
    Suitsuita juukou ga hanete kinou no boku wo tsuranuita

    Oyasumi sono zetsubou wo uketotte
    Ashita e no boku wa aruki hajimeta
    Mata kon'ya machiawaseyou

    Traduction:
    Dans l'une de mes mains, se trouve un flingue chargé
    Je me dépêche d'aller là où tu frissonnes de peur

    Tic-tac, l'horloge tictaque
    Mon cœur déjà impatient bat encore plus vite
    Tic-tac, l'horloge tictaque
    Elle continue d'avancer et ne semble pas vouloir s'arrêter

    Dans cette pièce dépourvue de chaleur humaine
    Je tends ma main froide
    Dans cet endroit où je suis enfermé
    Sans que personne ne sache où je me trouve

    Tic-tac, l'horloge tictaque
    A la frontière entre le début et la fin
    Tic-tac, l'horloge tictaque
    Là où tout coïncide

    Enfermé, j'attendais
    Qu'il y ait tellement de tristesse que j'en ris
    Enfermé, j'attendais
    Qu'il y ait tant de bonheur que j'en aie les larmes aux yeux

    Dans cette pièce dépourvue de chaleur humaine
    Je tends ma main froide
    Dans cet endroit où je suis enfermé
    Sans que personne ne sache où je me trouve

    Tic-tac, tic-tac
    Les jours pleins de tromperie, de tromperie
    Tic-tac, tic-tac
    Et moi qui n'avance pas d'un pouce
    Tic-tac, l'horloge tictaque
    Comme si elle m'y incitait
    Tic-tac, l'horloge tictaque
    Tout s'est imbriqué

    Enfermé, j'attendais
    Seul dans cette pièce sombre
    Enfermé, j'attendais
    Le son de cette porte s'ouvrant d'un coup de pied
    Enfermé, j'attendais
    Seul dans cette pièce sombre
    Enfermé, j'attendais
    Mais il n'y a plus rien à craindre maintenant

    En tenant le flingue chargé,
    J'ai fermement claqué la porte d'un coup de pied
    Le canon pressé contre ma poitrine, j'ai appuyé sur la détente et transpercé celui que j'étais hier

    Bonne nuit. J'ai accepté mon désespoir
    Et commencé à marcher vers celui que je serai demain
    Donnons-nous un nouveau rendez-vous ce soir

    [Source: Nautiljon]


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :