• Rin et Len Kagamine - World Domination - How to

    Tu pleurais facilement, avec ta frimousse mignonne à mourir 
    Mais rendrais coup pour coup, autant que ce qu’ils t’avaient infligé
    Et déjà, je réalisais que ce n’était pas la bonne solution
    Parce que la violence ne résout jamais rien, plus maintenant.

    Fais la promesse de te rappeler désormais d’être cette personne
    Déchirant les étiquettes de ses vêtements et ne dépensant jamais beaucoup
    Ne gaspille pas cette journée, il se pourrait qu’elle soit précieuse
    Il est trop tôt pour dire de quoi elle est faite.

    Et aujourd’hui, sur la plateforme de la vie et la mort, le dernier arrêt pour un homme égoïste
    Demain aussi, je tremblerais de peur, j’attendrais
    Avec un accueil pour un homme égoïste que je peux maintenant appeler mon « maître » également

    Vois les voitures, elles volent dans le ciel, tout comme toutes les années passées
    Même lorsque que les machines parlent, ne resteras-tu pas à mes côtés ?
    Si il y’a quelque chose que tu dois me dire
    N’attends pas de moi de te le demander
    Viens à mes côtés et soigne mon cœur, blessé, brisé
    Si j’envoie un missile planant dans le ciel, qu’apporterait-il ?
    Si je pense qu’il apportera du bonheur, alors je ne sais rien
    Mais si je sais que je suis bon, que tu m’aimeras
    Mais je, suis-je, quelqu’un que peut être bon de quelque manière ?

    Même si je te promets que j’admirerais les ténèbres
    Mais si il n y a rien à voir là où la lumière a été mise à part
    Et si je suis toujours seul, inchangé depuis bien trop longtemps, 
    Etre solitaire et ce à quoi j’ai toujours été destiné.

    Chantant des chansons à propos de mon désir de mourir encore une fois, je 
    Recevant un coup de poignard par cette présence, mais malgré cela, encore
    Remplit à ras bord de mots, ils résonnent encore dans ma tête
    Peu importe ce que je semble faire, oui tous les jours, je les cherche aussi
    Je ne peux plus voir quoi que ce soit, maintenant.

    Aujourd’hui encore, je suis absorbé dans
    Cette galerie, et demain ne peut attendre 
    Mais que se passerait-il si demain ne venait jamais ? Cela pourrait être le cas
    Comme le sifflet du dernier train de douleur envahi mes oreilles je dis

    Même si je dis que je ne suis pas amoureux et que c’est juste une légère attirance
    Je suis dépendant de ma mauvaise conscience, et autant de toi
    Hey moi-même, comment te portes tu ?
    Rien plutôt que quelque chose
    Il y’a une personne que je déteste vraiment, je pense que c’est toi
    Si j’envoie ce missile planant dans le ciel, alors je le pourrais
    Si ma vie m’échappe en conséquence, alors ça ne me dérange pas
    Mais tu sais que je dois être encore plus aimable
    Mais je, vais-je, vais-je en avoir le temps ? 
    Je pourrais être plus gentil, dans une vie où
    Mon cœur n’est pas n’est pas engourdi par le malheur. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :